Mangoro ba koro

 

Mangoro Ba Koro - Sous le manguier est une nouvelle rubrique qui vous invite à découvrir l'actualité du Centre Sindi.

 

Présentation de Mangoro ba koro en quelques mots

Mangoro Ba Koro, est un espace scénique construit dans la cour du centre Sindi en 2009. Ce nouvel outil nait de la volonté d'Adama Dramé afin de poursuivre son engagement au service de la promotion de la musique traditionnelle et actuelle.

 

Mangoro Ba Koro en Actions

  • Sa création a donné naissance à un premier collectif d’artistes de slam "Sindi Slam"

Sindi Slam est le 1er collectif de Bobo Dioulasso. Il a été créé en février 2009 et siège à Sindi International. Il compte à ce jour une vingtaine de slameurs et slameuses, dont les 8 membres du bureau.
Rapidement, le groupe a été sollicité pour animer des soirées et des manifestations culturelles comme le festival Yeleen en décembre 2009. Il faut savoir que Sindi Slam s’accompagne souvent d’instruments traditionnels, ils africanisent ainsi le Slam, ce qui leur donne leur propre style : l’Afro-Slam.

  • Du 28 au 12 mars 2012  "Quand le Mistral rencontre l'Harmattan 2"

Une nouvelle fois le Centre Sindi va accueillir un groupe de jeunes de Gardanne (Sud de la France) dans le cadre d'un deuxième échange culturel. La rencontre va permettre de confronter des pratiques artistiques et culturelles de jeunes. Le groupe est composé de 8 passionnés de Breakdance et qui le pratiquent à un haut niveau, ils sont accompagnés d'une photographe professionnelle. Ils sont tous membres de l'association "Street Elements Factory" dont le siège se trouve à Gardanne.

Pendant cette période plusieurs ateliers de préparation physique, de breakdance, de photos, de danses traditionnelle et d'écritures seront proposés aux enfants et aux jeunes de Bobo. Ces ateliers seront conduit par Anouar Saïdi et Mokthar Tikelaline pour le sport et le breakdance, tout deux avaient participer à la première rencontre en 2007, les ateliers de photos seront proposés par Anne de Carvalho photographe professionnelle, pour la danse traditionnelle ceux sont les danseurs du Foliba qui initieront les jeunes de Gardanne, et pour finir sous la direction de Logoby du collectif Sindi Slam chacun pourra participer à des ateliers d'écritures.

Au delà d'un échange culturel cette rencontre contribue à la solidarité en particulier la lutte contre la méningite (voir rubrique santé).

Vous pourrez suivre à partir du 29 février le déroulement de cette échange riche en événements sur le site de la ville de Gardanne :  www.ville-gardanne.fr

 

Article de presse Gardanne France Compte rendu de l'échange